Marcel Gingras (1921-2001)

Marcel Gingras - Artiste peintre

Après ses études secondaires, Marcel Gingras quitte Sherbrooke en 1940 pour s’inscrire en architecture à l’École des beaux-arts de Montréal, du moins c’est ce qu’il devait faire selon le désir de ses parents. L’atmosphère de liberté régnante a tôt fait de le faire bifurquer vers d’autres avenues moins astreignantes. Il se joint alors aux classes de dessin, modelage, arts décoratifs et histoire de l’art.

Lorsque Alfred Pellan revient d’un long séjour en France et se joint au corps enseignant de l'ÉBAM en 1942, Marcel entre dans sa classe de peinture. C’est le coup de foudre ! Imaginons ce jeune homme de 21 ans mis en contact avec l’enthousiasme et l’exubérance d’un tel artiste ! Le dessin, la couleur, la composition explosent littéralement sous le coup de pinceau. Il faut dire que Pellan - en maître qu’il est - sait stimuler ses élèves en les invitant à travailler à ses côtés dans son propre atelier.

Cette liberté d’expression seule devient une bombe pour sa créativité. Plus rien ne compte d’autre dès lors. Les matières didactiques passent au dernier rang. Il faut dire que Marcel n’a rien de l’intellectuel à lunettes. C’est un instinctif, ludique, inconséquent, à qui seul le plaisir de créer et d’en jouir compte.

Marcel Gingras a connu deux périodes intensives de production, soit de 1943 à 1963 et de 1982 à 1998. Entre les deux, il s’est consacré à l’administration des ateliers d’ébénisterie de l’entreprise familiale où il se spécialise dans les conception d’aménagements intérieur de haute gamme pour les sièges sociaux et les succursales des grandes banques canadiennes.

Vers Owl's Head - Oeuvre de Marcel Gingras
Vers Owl's Head- Huile sur carton entoilé - 1956

Souvent, lorsque des amis admiraient une de ses œuvres, il la leur donnait tout simplement. C’est ainsi qu’une grande partie de sa production entre les années 46-63 s’est envolée. Seulement quelques-unes de ces oeuvres ont pu être retracées. Mais, grâce à l’informatique, il existe maintenant des archives comportant : catalogues, diapos, photos de toutes ses œuvres à partir des années 1983. À ce jour, 1,169 œuvres ont été répertoriées.

Vers Owl's Head, un tableau signé Marcel Gingras, est choisi pour illustrer la page couverture de Histoire des Cantons de l'Est,de l'Institut québécois de recherche sur la culture. IQRC, PUL, 1998. Sujet de prédilection des paysagistes du XIXe siècle, le mont Owl's Head est repris par Gingras dans une approche formelle décidément moderne qui témoigne de l'influence de son maître Pellan.

Un catalogue de 30 pages rappelle l’exposition Abstraction et figuration – La liberté dans l’œuvre de Marcel Gingras, tenue au Musée des beaux-arts de Sherbrooke du 10 octobre 1998 au 17 janvier 1999, qui présentait 60 œuvres.

Hughette Gingras